• 828113009_16953
     
     
    Prose d'une femme amoureuse pour son poète qu'elle aime.
     
     
    Femme amoureuse
     
    Tendresse inassouvie du matin éveillé,
    Je cherche désespérément le goût de tes baisers,
    Lèvres empourprées de douceur crépusculaire,
    J’y dépose les miennes dans un émoi prolifère.
     
    Avec une parcelle de ton cœur je compose ma vie,
    Un alcôve de poésie et de délicatesse s’y inscrit,
    Ma chance est d’être aimée de toi, choyée de ton amour,
    Comment pourrais- je trouver une passion aussi tendre que du velours?
     
    Tu es l’unique étoile qui brille dans mon firmament onirique,
    La seule lumière nacrée enchantant mes jours mélancoliques,
    Un voile de poussière de lune enrubanne tes yeux facétieux,
    S’y dessine un regard argenté d’ivresse d’un homme amoureux.
     
    Loëtiga

    1 commentaire
  • 828081412_587099
     
    Un poème digne du grand Baudelaire! Merci mon coeur...
     
     
    Luminescence
     
     
     
     
    Au-delà de l'espérance, je ne vois qu'une forêt de tristesse
    Et je ressens comme une symphonie de détresse
    Le chemin qui s'ouvre à moi est sinistre
    Comme un air funeste interprété par un violoncelliste
     
    La neige tombe et tout autour de moi
    Le paysage est en noir et blanc
    Quelque chose en moi se brise et je perçois
    Au fond de mon âme quelque chose de perturbant
     
    Je lève la tête et la lune est nostalgique
    Les étoiles sont emphatiques
    Quelque part, des voix chantent des litanies
    Moi ce que je veux, c'est me noyer dans cette lugubre nuit
     
    Essuyer les larmes et oublier la souffrance
    Se laisser emporter par le souffle de la Mort
    Fermer les yeux et devenir luminescence
    Et s'évaporer sans regrets, sans remords
     
    "Luminescence" Copyright EC - Décembre 2014

    1 commentaire
  • 828099870_1041242
     
    Pour mon poète gothique que j'idolatre et j'aime tant
     
     
    Passion Gothique
     
    Ta peau blanche comme neige et diaphane
    Transparait à mes yeux tel un sanctuaire profane
    J’aspire à sa douceur d’âme funeste 
    À la pureté de sa chaleur céleste.
     
    Gouter à tes baisers sanglants émerveille mon esprit,
    Des larmes cristallines s’écoulent sur cette caresse blêmie
    Qu’il est doux cet échange humide et intime de noirceur
    Un poème gothique romantique à la mélancolie lueur.
     
    Nos songes fleurissent dans la brume de la lune moribonde
    L’aube de l’agonisante protège nos chairs morfondes
    L’ombre de la vie est notre seul refuge
    Où  notre amour combat la mort transfuge.
     
    Loëtiga

    1 commentaire
  • 828140240_932993
     
    une modeste prose pour toi ô mon amour!
     
    Epanouissement 
     
     
    Pour un seul baiser de tes lèvres doucereuses, je me damnerai,
    Tu es l’effervescence de mes émotions qui panse mes plaies,
    Ta beauté est si intimidante que la lune jalouse se cache derrière les nuages,
    Elle pleure d’envie créant la pluie argentée  tombant sur les rivages.
     
    Les gouttes fines et glaciales s’écoulent le long de ton visage angélique,
    Je te regarde trempé par la pluie d’argent qui émerveille ton physique,
    Dieu! Que tu es beau! Je fonds devant ton charme empirique et brillant,
    Je ne veux…je ne peux que t’aimer d’avantage chaque jour passant.
     
    Mais qu’as-tu fais de moi? Tu possèdes mon âme, contrôles mon corps…
    Et je plonge dans cet abandon abyssal qui me rend belle et me déflore,
    Aussi longtemps que je vivrai près de toi, ô bel amour de ma vie!
    Je serai la femme la plus heureuse du monde, la plus épanouie.
     
    Loëtiga
     

    2 commentaires
  • 828139211_844691828139211_844691
     
     
    Pour mon bien aimé 
     
     
    Promesse d’éternité
     
     
    Donne-moi ta promesse d’éternité,
    Qu’elle suive le chemin de l’évidence étoilée.
    Dans ton regard je décèle l’azur de ta tendresse,
    Restitué à l’effervescence de mes caresses.
     
    Donne-moi un amour éternel,
    Que de nos desseins il y puise l’émotionnel,
    De la force de nos mots qui se répandent,
    À la composition de nos sens, où naissent les légendes.
     
    Aime-moi jusqu’à l’infinitude,
    Mon amour pour toi est une certitude.
    T’appartenir jusqu’à l’inépuisable, et faire de moi une reine,
    Dont tu saurais mon royaume avec lequel je m’enchaîne.
     
    Loëtiga

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique